Historique de la Société d'Histoire et d'Archéologie de Saverne et Environs

En 2007, la Société d'histoire et d'archéologie de Saverne et environs a fêté ses cent ans d'existence. C'est sans doute l'occasion de faire un rappel de l'histoire et un bilan des activités de la SHASE, abréviation de l'intitulé de cette association bien connue de Saverne et ses environs.

Partie 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 |

Première partie : La fondation du Verein für Geschichte und Altertumskunde des kreises Zabern E.V.

Le 17 décembre 1907, à l'invitation du "Kreisdirektor" de Zabern, Freiherr von der Goltz, et sous son autorité, également à l'initiative du Denkmalpfleger (architecte des Monuments historiques de Saverne et Marmoutier) P.E. Zigan, comme à celle du Staatsanwald (procureur impérial) W. Beemelmans, s'est tenue au Rathaus de Zabern une réunion de notables en vue de la fondation d'une association dont les buts et les activités restaient à préciser. D'emblée, l'idée d'une extension de ce Verein à tout l'arrondissement a été proposée. Parmi les notables, notons la présence de l'inspecteur des écoles de l'arrondissement Buzon, l"industriel Christmann, le libraire et archéologue Fuchs, le conservateur du musée de Saverne Gillet, le maire de la ville Heiligenstein, le directeur du Gymnasium Wesener, le professeur Soltan, le "Major" von Erach... soit en tout treize personnalités, le curé Huber et le pasteur Dahlet s'étant excusés. Beemelmans a été chargé d'élaborer des statuts.

Une seconde réunion préliminaire s'est tenue le 11 janvier 1908. En plus des notables déjà cités, on note la présence du docteur Crombach de Saverne, du maire de Bouxwiller Hoeffel et du directeur du collège de cette ville, Grupe, Jacoby, pasteur à Weiterswiller, Menges, inspecteur primaire de Saarunion, Meckling, conseiller municipal à Saverne, du notaire stenger de Marmoutier... au total vingt-six personnes. Suit un appel rédigé par Beemelmans sur le but de la société : la connaissance du passé, la protection des châteaux - Burgen und Schlössern - des églises, des couvents et de tous les autres monuments importants - wertvollen-.

L'assemblée constitutive de 1908

Enfin, le 26 février 1908 s’est tenue “Zum Salmen” - “Au Saumon” - l’assemblée constitutive précédée par l’élection par quinze des membres fondateurs des responsables : le Kreisdirektor von der Goltz comme président (Vorsitzender), le chanoine Huber comme vice-président, comme secrétaires Beemelmans et Zigan et comme trésorier Fuchs. L’assistance a écouté un exposé du professeur Soltan sur le rôle des sociétés savantes. Un responsable par canton a été désigné. A suivi la lecture des statuts qui seront inscrits le 6 mai 1908 sur les registres des associations au tribunal de Saverne.

Ainsi a été fixée dès sa fondation l’extension de cette association à tout l’arrondissement, de même que ses buts de recherche historique et de protection du patrimoine. Ce Verein a fonctionné jusqu’en octobre 1915. L’assemblée générale - Hauptversammlung - annuelle a été encadrée par des réunions de comité - Vorstandssitzungen - qui regroupaient les responsables élus et où étaient prises les décisions administratives et fixés les programmes des activités.

 

La composition du comité a peu varié. Le président von der Goltz est resté à la tête de l’association jusqu’au 30 septembre 1912, date à laquelle il a été remplacé par le nouveau Kreisdirektor Mahl. Comme vice-président, on relève le nom du chanoine Huber, curé de Saverne. Beemelmans s’est montré actif comme secrétaire et Fuchs comme trésorier. D’autres noms reviennent régulièrement, Buzon, Gillet, Grupe, Jacoby, Soltan, Wendling, Wesener, Zigan, etc. En janvier 1914, la direction connaît des changements peut-être liés à l’Affaire du 99e RI. Mahl renonce à la présidence mais reste vice-président. Il est remplacé par le directeur du Gymnasium, le Dr Grimme. De même, Beemelmans est remplacé au poste de secrétaire par le Dr Wendling mais reste au comité.

Des activités diversifiées

Cette société s’est montrée active dans trois domaines principaux. Tout d’abord, les visites de sites et de monuments, au rythme de trois à cinq par an, dans et hors de l’arrondissement, de Fénétrange à Strasbourg, de Niederbronn à Rosheim, en n’oubliant aucun des édifices de la région, principalement les châteaux et les églises. On peut noter, entre autres, la visite des “Gobelins” de Saint-Jean et des ruines romaines de Mackwiller. Les guides compétents assuraient des exposés sur place. Pour se rendre sur les lieux : chemin de fer et marche.

La seconde activité consistait à organiser des conférences, certaines “mit zahlreichen Lichtbilder”, tenues à Saverne mais aussi dans d’autres villes des cantons de l’arrondissement. Les thèmes en étaient variés, le César Julien, Geiler de Kaysersberg, le passage des Armagnacs, la guerre des Rustauds, etc.

Enfin, des chantiers de fouilles et de restauration d’édifices ont été ouverts. Fuchs s’est montré particulièrement actif au Wasserwald et sur la Côte de Saverne où il reconnaît le site gallo-romain de l’Usspann. La découverte d’une villa romaine à Lupstein suscite aussi les soins du Dr Wendling qui fait reproduire une partie des fresques (Musée de Saverne). Enfin, la découverte de la nécropole gallo-romaine de la maison des Missions à Saverne a retenu l’attention.

 

Les dirigeants avaient envisagé des publications, notamment un Jahrbuch qui aurait reflété tous les aspects de l’activité de l’association. Pour ce faire, on souhaitait trouver des “reiche Gönner” car les aides officielles - 1 000 marks en 1912 - se trouvaient vite épuisées. Il est toujours noté que la situation financière est bonne mais sans donner de chiffres. En 1912, les membres étaient au nombre de 302 et de 290 en 1914. Le montant de la cotisation - si une cotisation était demandée aux membres ? - n’est pas donné. Le siège de l’association et de sa bibliothèque a été, en 1912, placé dans le nouveau local des archives municipales au Rathaus, archives réorganisées par le juge Beemelmans.

La presse locale (Zaberner Wochen-blatt) et régionale (Strassburger Post) rendait compte des actions menées par le Verein. Des échos aussi dans les Mittheilungen der Gesellschaft für Erhaltung der Geschichtlichen Denkmäler im Elsass (Bulletin de la Société pour la conservation des monuments historiques d’Alsace) et dans les Elsässische Monatsschrifte publiées par A. Fuchs de 1910 à 1913. (H. Heitz)

Partie 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 |

 

Accès direct aux...


Remarque

Pour établir l’historique de la SHASE et en tirer un tableau succinct de ses réalisations dans le domaine de la connaissance du passé local, nous disposons des statuts administratifs déposés par l’association auprès des tribunaux, des registres où ont été portés les comptes rendus des assemblées générales et des réunions du Conseil d’administration ou Comité qui assiste le brain trust directeur de la société, c’est-à-dire le président, les vice-présidents, secrétaires, trésoriers et responsables des commissions. On peut aussi consulter les divers rapports édités dans nos revues.


Page de garde du Protokollregister

Venez rejoindre notre association, nos activités principales sont les publications placées sous le sigle "Pays d'Alsace", les fouilles archéologiques menées par le CRAMS, des visites de sites, de monuments et de villages sont organisées ainsi que des conférences et des animations diverses au Centre Wollbrett.


Free Dreamweaver template created with Adobe Dreamweaver